David Bouquet : Sortir de l’hypnose : l’Eveil, pourquoi et comment? 54ème Dîner Ovni et 20ème Rendez-vous de l’éveil à Rouen

Nous étions réunis pour ce 54ème Dîner Ovni et 20ème rendez-vous de l’éveil au Restaurant l’Etrier le 26 Novembre dernier. Nous étions une trentaine de personnes sur place ce soir-là, à accueillir à l’Etrier David Bouquet venu de Paris nous éveiller. David nous a interpellé par la précision de son discours affuté, ainsi que par sa force de proposition quant aux outils et moyens pour s’extraire de notre dualité. Une vraie leçon d’éveil pour sortir de l’hypnose, de notre endormissement, et emprunter d’autres chemins pour répondre à ces questionnements sur des plans humanistes et holistiques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous commençons avec la présentation de ce 54ème dîner ovni et 20ème Rendez-vous de l’éveil, dont voici le Diaporama :

programme-do54-david-bouquet

Et la video de présentation également :

Pendant le dîner je montre quelques videos dont certains extraits sur les différents niveaux de civilisations sur l’échelle de Kardashev, le Dr. Leonard Laskow sur la guérison avec la vibration de l’amour, le Dr. Gérard Dieuzaide sur les matières parasites dentaires, la biorésonance Rayonex du Dr. Paul Schmidt, les Neuroesclaves de Paolo Cioni, les vimanas de l’Inde antique, et pleins d’autres choses, dont la minute humour.

Voici le début de sa conférence sur l’état des lieux de l’hypnose de masse collective et pourquoi il faut en sortir :

Il nous décrit son parcours, et il est parvenu à relier l’ufologie et l’éveil de soi. Son cursus en sociologie axé sur la souffrance des individus, et en psychologie clinique, entre la psychanalyse et le fil rouge du Védanta, la plus vieille tradition Hindouiste. De longues années il s’est cantonné sur cet « attrape-mouche » jusqu’à atteindre une autre révélation : que le lien avec les extraterrestres était le cœur de notre identité, de l’éveil de soi.

Il me remercie pour cette opportunité de venir sur Rouen nous parler, et me félicite d’allier 2 valeurs que je porte : l’ancrage à la Terre axé sur la réalité et une ouverture multidimensionnelle tourné vers le ciel.

3 parties : la vision panoramique du lien entre l’ufologie et l’éveil de soi, une partie sur l’hypnose issue d’une réflexion autour de ce que disaient les gnostiques, et l’enseignement qu’on peut tirer des civilisations pré-diluviennes, et une explication rationnelle d’Erickson en hypnose. 2ème partie : les outils et les moyens. Liens entre le sommeil intentionnel qui nous pousse à croire qu’on est libres alors qu’on ne l’est pas. Comment retrouver une santé naturelle. Après un débat s’annonce sur nos questionnements. Sa révélation sur la réalité extraterrestre et ses questionnement métaphysiques l’ont toujours interpellé depuis l’âge de 7 – 8 ans.

Il commence avec un proverbe Hindou sur son site : « quand tous les hommes marcheront à 4 pattes, ceux qui marcheront debout seront considérés comme anormaux ».

Le but le plus élevé de la présence humaine sur la planète est de contribuer au bien de tous les autres êtres sur la planète. Nous sommes tous des géants habitués de vivre courbés. Comment pouvons-nous nous relever avec toute la force de note conscience. Cette question est au cœur de notre relation avec le lien avec les civilisations E.T. La question de qui suis-je où allons-nous est totalement lié à ce questionnement.

Nous portons chacun une connaissance au-delà du savoir. Elle nous aimante, c’est la question de l’éveil. Retrouver un état naturel, la santé naturelle de l’humain. C’est aussi de passer de l’état de victime à l’état de créateur.

Le Dr. Laskow l’a bien dit « l’approche du cœur nous permet de communiquer avec tout ce qui existe, et nous permet de nous installer dans un lâcher prise qui nous permettra naturellement de trouver des solutions collectives. » Ce n’est pas parce que nous ne sommes pas encore transformés en pleine conscience qu’il ne faut rien faire. Il faut à la fois trouver des solutions pour soi et notre environnement. Einstein disait « on ne peut pas trouver de solutions avec le même niveau de conscience qu’on a créé le problème ». 3 axes sont très importants : on ne peut être en communication avec un niveau de conscience élevé collectif cosmique sans savoir que la progression vers une santé naturelle est vitale. La malbouffe et les médicaments ça suffit, en prenant conscience que nous sommes dans une camisole chimio-électromagnétique qui provoque un génocide psychique et que l’on ne voit pas les murs qui nous enferment. Le plus grand drame actuel c’est que ces murs qui nous enferment sont invisibles.

Nous sommes dans une période obscure, mais en même temps dans le paroxysme de la lumière, il s’agit de faire apparaitre cette conscience d’éveil pour chacun de nous et lui-même.  Comment créer une passerelle entre la transformation intérieure et l’ufologie. Le constat est simple : nous existons de manière pré-contrôlée. On nous manipule dès notre naissance. L’être humain croit qu’il est très avancé, alors que nous sommes très primitifs par rapport à un aborigène. Le conseil essentiel c’est que : l’évolution technique d’une civilisation n’est pas synonyme d’une connaissance de ce qui se passe ou d’une évolution spirituelle, ni de dépasser le stade de la bienveillance.

Dans ce stade où nous sommes : l’hybridation, le transhumanisme, et un système policé, tout est possible. Le paroxysme de cette polarité extrême dans lequel nous sommes tombés entre le bien et le mal. Avec l’élargissement de la conscience, le reste suivre. Il croit à un monde sans argent, basé sur l’énergie libre. Pourquoi ? Parce que tout est déjà disponible, seule une élite l’utilise.

Ce système qui utilise l’hybridation, le transhumanisme et les rituels de magie noire, qui veut transformer l’organique en inorganique. Nous sommes face à une puissance qui ne fonctionne que par le mental qui ne connait aucune compassion. C’est parce que nous sommes à ce paroxysme de la manipulation que tout est possible.

Pourquoi se métamorphoser, cette remise en question ? Est-ce pour changer notre ligne de temps, pour guérir le corps éthérique de la planète, l’essentiel c’est cet appel vers une transformation qui est une nécessité. Son monde idéal : monde de technologie de lumière et de conscience développée. Questions de l’être non pas intellectuellement mais vitalement. L’unité est notre base. Face à la conspiration et l’omerta, nous sommes capables de nous transformer, ce qui est réalité ne peut pas mourir. Arrêter de déléguer notre pouvoir. Arrêter de faire un constat noir du monde, ce monde est là où il en est. Il s’agit tout d’abord d’espoir pour conserver la connaissance de l’histoire, se réapproprier le savoir technique et ésotérique de l’Atlantide et des post aqua-calyptiques.

Nous sommes victimes d’un puissant somnifère. Quel que soit l’élite en place depuis des millions d’années elle s’est emparée de la véritable connaissance. Tout est l’art de prendre conscience qu’on est endormis, de passer de victime à créateur, de ne pas tomber dans le piège, que de croire qu’on est petits, sans pouvoir, des morceaux de bidoche, des âmes recyclées, etc.. c’est une confusion voulue actuellement, le temps est notre meilleur ami et pire ennemi, combien de personnes qui se sont éveillées ont laissé tomber avant nous ?

Erickson disait : « L’inconscient, il est stupide. Notre inconscient est sensible pour s’imprégner des images, des symboles et pour qu’il puisse l’enregistrer, le mental qui est le filtre doit être endormi ». Pour l‘hypnose collective c’est une baisse de notre état de veille et notre état critique. Une fois que l’image se greffe dans l’inconscient, on peut y associer le texte que l’on veut. Pendant l’hypnose collective nous vivons tous dans un sommeil artificiel provoqué par la suggestion.

Dans la bible on y lit que Dieu a plongé Adam dans un profond sommeil, on peut dire les dieux. Ce sommeil est à l’origine de la dualité et la chute hors du paradis primordial de la non dualité. On ne dit jamais que Dieu a réveillé Adam, donc ce sommeil continue.

Vivre éveillé, nous ramener à la conscience de nous-mêmes en connexion avec tous les mondes.  Gurdjieff disait qu’il faut tout le temps inventer des nouvelles sonneries de réveille-matin, parce qu’on s’habitue à une sonnerie et elle ne nous réveille plus.

Ces hypnotiseurs ont des pouvoirs sur nous à travers les fonctionnements biologiques, émotionnels, physiques. Il compare l’hypnose à la prison, l’ignorance, à l’aveuglement, au sommeil, à l’ignorance, on peut l’appeler le malin ou tout ce que l’on souhaite.

Il nous partage l’histoire du tigre et du mouton. Un tigre adopté par des moutons se prenait pour un mouton jusqu’à ce que sa mère vienne le récupérer, et lui mette un morceau de viande dans la bouche. Le mouton bêlant s’est transformé en tigre rugissant. On change un bébé tigre rugissant un bébé tigre qui se prenait pour un mouton. Tous les êtres humains se prennent pour un pauvre homme nécessiteux, frustré, vulnérable, imitant servilement les autres, influencé par les mentalités de troupeau, paralysé par la peur, l’immobilisme, régressant dans son cerveau reptilien, et tout ceci en 2016. Nous avons tous en nous ce tigre. L’hypnotiseur se présente à nous non pas sous forme d’unité : multiplicité des peurs, des personnages en nous, les facettes de l’action hypnotique sont innombrables, à travers le sexe, les pensées, les émotions les désirs, l’hypnotiseur agit. Nous sommes un kaléidoscope sans unité, sans stabilité intérieure. Le bien et le mal sont au paroxysme et emmêlés. Les gens qui s’éveillent se confrontent entre eux dans leur égo, nous sommes bien dans une ère du diviser pour mieux régner. Ce fil rouge existe, c’est l’école des mystères, même si parasitées par les mages noires.

Définition de l’Ecole des mystères : L’origine de l’Ecole des Mystères ou l’origine du culte dit à Mystères provient de l’Inde, avant l’ère chrétienne dans la période gréco-romaine. On y enseigne à ce qu’on appelle des êtres qui ont un potentiel d’éveil l’enseignement préservé de la civilisation pré-diluvienne (Atlantide) : L’éveil des chakras, connaissance métaphysique, ouverture du cœur énergétique et de la glande pinéale, communication intuitive avec le cosmos et Gaïa. Peu à peu, et suivant le plan de couper l’humain de sa source et de le réduire à un esclave dans une prison matricielle, ces écoles ont été perverties par les « Mages noires » (entités interdimensionnelles).

Nous portons cette faculté immuable de pure conscience, nous avons un fort intérieur qui nous pousse à aller plus loin que cet état hypnotique, dans cette conscience où il n’y a pas de dualité. On est cette conscience, qui nous oblige à quitter cette petite main d’enfant qui voudrait qu’on soit protégés par des gens qui ont la connaissance, qui nous méprisent, qui maîtrisent notre argent. Le point de départ est cette conscience de soi limitée que nous appelons l’égo, alors qu’en naissant chacun de nous est illimité, et infini…

 Le Diaporama pour illustrer cette première partie :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici la première partie des Outils et Moyens :

Nous conservons cette douleur nous l’emmenons partout avec nous, la souffrance fait partie de notre conditionnement initial. On a été enfermé dans ce processus de dualité, dans la boite du corps physique, mental et émotionnel, dans la boite du conditionnement social, qu’on nous enseigne sur cette planète afin de nous maintenir à un faible niveau de vibration. La souffrance se combien avec la peur, et la peur ouvre les portes à toutes les manipulations. On nous dit que la souffrance est bonne pour nous, mais ce n’est pas le cas. La douleur est un avertissement, un moyen pour la vie de nous dire arrête toi un instant, et regarde ceci.

L’hypnotiseur complète son œuvre en parlant à ceux qui sont devenus des moutons bêlants, alors que l’humain a une puissance illimitée du soi. Que devient le fait d’apprendre de nos douleurs et de nos erreurs, ça c’est terminé. Nous décidons ce qu’est notre réalité, et chacun est un être extrêmement puissant et éternel. Un des axes est de traiter ses peurs, se reconnecter à notre pouvoir. Elles sont multiples ces peurs : peur de la réalité d’autrui sur nous, de ne pas y arriver, d’être du mauvais côté du changement, de ne pas être suffisamment bon. Nous devons cette expansion de conscience nous éloignant de l’aliénation mentale, une expérience davantage alignée avec notre essence, dont le Dr. Laskow parle, qui est l’amour lumière. La peur est l’énergie et la vibration la plus basse que l’on emmène. Cela requiert un énorme pas au travers de nos peurs pour les ajuster, pour qu’elles retournent à leur état d’origine, cet amour lumière.

Comme le dit le proverbe Hindou : Rendre ses angles morts que l’on porte en soi à l’au-delà du par-delà de l’au-delà.

En travaillant sur ses peurs on s’éloigne de l’énergie victime agresseur. Tant qu’on restera victimes nous créons les reptiliens, et nous sommes des piles, manipulés par cette peur. La peur nourrit la pile que l’on est. L’enjeu : cette peur artificielle diffusée en moi n’est pas autorisée à rentrer dans mon champ. J’ai le droit d’être dans un état de joie intérieure extrême, de créer ma propre vie, ma propre réalité, et mes projets. La peur métaphysique fondamentale c’est l’égo. Il est notre meilleur ami et notre pire ennemi, c’est la dualité, il s’est mis en place dans la petite enfance quand on réalise que le monde n’est pas notre prolongement. Nous sommes tous d’anciens bébés, mais ils ont été mis sous hypnose et souffrent d’un manque de mémoire.ne jamais oublier que la libération est une absence d’état, nous ne sommes prisonniers de rien d’autre que de nos pensées, conditionnées par la matrice. Nous n’avons à nous libérer de rien d’autre que de nos pensées. Nous n’avons aucun problème. Le seul problème c’est notre façon de voir le monde, notre vie, d’être identifié à des étapes qui nous rétrécissent. La connaissance se confond avec l’être. Quel être pouvons-nous être ?

En Inde on dit cette phrase : « j’élimine ce qui est né et qui donc mourra, j’élimine ce qui est fait, c’est-à-dire causé, produit, fabriqué, j’élimine ce qui est devenu c’est-à-dire changeant, ayant une histoire soumise au temps, j’élimine ce qui est composé, tout est composé.. Ce qui reste c’est l’être, la conscience et la béatitude. On nous fait croire qu’il n’y a ni être ni conscience, ni béatitude mais que du vide. Du vide, sur lequel on construit sa vie en pensant que nous ne sommes que du vide, alors que derrière ce vide il y a l’être, la conscience et la béatitude.3

L’essentiel est donc de faire disparaitre ce qui est en trop, et de trouver le fil rouge qui est l’intelligence du corps, du cœur e de la tête.  N’oublions pas qu’aveuglement ne signifie pas ne pas voir mais de voir mal. Toute la réalité que l’on croit extérieure à nous-même se situe à l’intérieur de nous-mêmes sous forme de modifications de nos états de conscience. La plupart des êtres humains pensent qu’ils sont dans le réel mais ils ne sont que des robots organiques.

L’identification : L’institut Heartmath et le Dr. Laskow, il fera les liens avec le Véda, en sanskrit « vision et connaissance Les 2 points zéro : cet espace en nous 2 points de silence où la connaissance précède tous les savoirs : le cœur et dans notre tête.

Ce que nous cherchons nous l’avons déjà. Nous portons ce qui donne naissance aux formes, nous portons l’espace avant la connaissance, l’énergie c’est de la conscience en mouvement et la matière c’est de la lumière.. notre nature essentielle c’est une conscience aimante, si on atteint la cohérence du cœur, son alignement notre force et notre puissance peuvent être comparés à un laser.

Le système nerveux plus le cerveau, là où nous sommes manipulés, lit l’espace, évite de reconnaitre l’espace, le silence, la quiétude, l’immobilité, nous ne sommes plus en diapason. Le cœur est la seule possibilité d’accéder aux états supérieurs de conscience. Le cœur est encombré de peurs, de désir, d’émotions, et la purification du cœur c’est la disparition de ce qui l’encombre. Un amour pur, total, sans limite, infini, sans jugement, sans comparaison, sans attachement de résultats, au-delà du temps et de l’espace qui dépasse tout entendement c’est notre réalité intérieure. Le cœur possède 60000 neurones du cerveau, il a un champ magnétique 5000 fois plus puissant que le cerveau, il sait 2 secondes avant le cerveau, son énergie est un taurus. Le 1er point de connexion avec le tout là où le taurus se touche, et où nous sommes libres. C’est une expansion de conscience. Compassion, bienveillance envers soi, ce vide n’est pas vide.

L’autre point confirmé par les Védas, c’est le cerveau. Malgré le génocide psychique que nous traversons nous avons 2 espaces d’une puissance incroyable, ces 2 points.

Si on travaille tous à purifier son cœur, à travailler sur l’œil de la discrimination et s’appuyer sur son corps, on peut déjà parler de sortie d’hypnose.

L’amour est la force créatrice de tout l’espace de l’univers. Questions : que veut-on changer, comment on a créé nos circonstances et notre vie, prend-t-on l’entière responsabilité de notre vie, dans quelle direction veut-on aller ? Nous sommes le résultat de nos pensées, même si nous sommes manipulés, c’est le premier constat. On est ce qui donne naissance aux formes.

Autre Proverbe Hindou : « si tu sèmes une pensée tu récoltes une émotion, si tu sèmes une émotion, tu récoltes une action, si tu sèmes une action tu récoltes une habitude, si tu sèmes une habitude tu récoltes une vie, si tu sèmes ta vie tu récoltes un karma. »

Toute la manipulation se joue là, le point faible ce sont les enfants.

Il n’y a rien d’autre à gagner qui ne soit déjà là. Question : que veut-on tous ? Chacun veut se sentir aimé, vivre dans l’amour, de l’amour et par l’amour.

Plusieurs axes : purification du cœur, se libérer du passé, se libérer du tout. C’est dans l’ici et maintenant qu’on peut se dégager du passé. Cette vie est soumise à 2 rythmes : le battement du cœur et la respiration. L’homme est un microcosme à l’image de l’univers. Affiner les moyens avec le Vedanta : fin et aboutissement, issu de l’hindouisme ancien, qui se consacre à la relation de l’humain et la réalisation de la réalité ultime.

Le Vedanta nous dit « l’égo a un contour mental, émotionnel et physique. Le but réel est d’élever et d’éliminer ce qui recouvre cette plénitude. Comment mettre de l’ordre établir un lien de la stabilité.

Il nous explique au tableau les revêtements issus du Vedanta :

Ce qui est important c’est cette réalité, qui existe depuis des millénaires, des millions d’années. Le corps physique et l’âme (pour les Hindous) c’est le mental et les corps subtils et les mémoires, toutes les actions qu’on a faites. Nous sommes identifiés à note corps subtil. Dans mental il y a menz, en latin ça veut dire mentir, le premier acte du mental est de me mentir. Ici s’arrête le portail organique de l’humain. Nous avons cette partie infime en soi, qui est le cœur du cœur, l’être, la conscience, chacun le porte et doit trouver sa signature avec sa vie, comment allons-nous devenir sujet de notre histoire. En exprimant le maximum de nos talents, en goutant cette joie de vivre sans raison, en goutant le bonheur en dépendant on peut se mettre au service de cet être, cette béatitude cette énergie infinie, le prana cette quintessence. En prenant conscience que la société où l’on vit est une fausse réalité. La matrice nous fait croire qu’on a plus cet être, conscience et béatitude, pour nous en couper et faire des hommes manipulés mentalement, des robots organiques. Pour pouvoir atteindre cet être de plénitude c’est le but, quel est le but le plus élevé que chacun veut atteindre. Si une personne ne connait pas son but, elle est déjà morte. Quel est le but de chacun ? Cette décision se prend à travers le physique, aimer son corps, prendre soin de son véhicule qui porte notre âme. On passe notre vie à se comparer. Le plus important est l’ancrage. 1 personne sur 2 n’est plus ancrée à la Terre. Comment espérer évoluer spirituellement si on n’est pas ancrés à la Terre, si on est contaminés par les médicaments, le brouillage electromagnétique, les chemtrails, la pollution marketing et parasitages de toutes sortes. Depuis tout petit, le corps physique est pollué avec des centaines de vaccins, combien nous sommes amnésiques, quelle absurdité de renaitre quand on recommence tout à zéro.

Le prana : cette énergie qui fait le lien entre le physique et le mental, les émotions. On peut le trouver dans la respiration, dans toutes sortes de choses, pour pouvoir prendre soin de son énergie. Il existe encore des lieux telluriques sur terre pour pouvoir se recharger.

La discrimination : cette capacité à chaque fois qu’on est identifié à un état, de pouvoir prendre du recul sur ça. En aucune raison un état régressif doit devenir le maitre qui que nous soyons. Il s’agit de travailler sur cette discrimination et faire le lien entre les vraies fausses informations qui existent actuellement et se débarrasser des parasitages. Un but : je vais le faire, ce qui nous donne du baume au cœur. On a une chance extraordinaire pour notre âme de résonner dans ce corps.

Autre axe : renforcer son taux vibratoire. L’intention et la visualisation. Est-on prêt à modifier notre façon de penser. Renforcement du système immunitaire, il est pollué par la peur, parce que des millions de personnes boivent encore l’eau du robinet, prennent de l’aspartame, parce que l’alimentation – même bio quelquefois – est remplie de pesticides. Capacité à se protéger : force de notre supraconscience de conviction, si j’ai peur j’ouvre les portes, si je pense que je ne suis pas capable j’ouvre les portes, si je ne suis pas déterminé à m’veiller, c’est la porte ouverte. La matrice repose sur la peur, parce que chacun pense résignée que c’est impossible, la matrice joue dessus. Cet héritage et phase d’éveil spirituel est authentique, on y a tous accès en évitant les attrape-mouches religieux. Un des grands attrape-mouche a été par l’église à utiliser et déformer cette connaissance qui est accessible à tous, état physique naturel qui fait entièrement partie de la santé naturelle.

 Le Diaporama pour illustrer les Outils et moyens :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La 2ème partie des outils et moyens :

Etre certain de la planète que l’on souhaite. Nous sommes créateurs de notre vie de l’ici et maintenant que l’on souhaite mais aussi de notre planète. L’avenir comme il le voit n’est pas une société psychotronique, qui utilise la magie noire, plus l’ingénierie de contrôle, l’avenir n’est pas une société qui utilise une certaine forme d’élite pour manipuler les humains. Il est important d’imaginer sa Terre, certains architectes le pensent. Si les « élites » utilisent l’énergie libre, l’antigravité c’est qu’elle existe.  Le monde est possible tout existe, la planète est capable de se régénérer avec les outils disponibles. Un monde de pleine conscience, de technologie libre, un retour à Gaia est possible.

David comment quelques diapositives, veuillez regarder la video. Il n’y a qu’un entre les outils de biorésonance et les tradithérapeutes, il s’agit toujours d’énergie. Le bémol : il a le top de l’équipement de la biorésonance, mais ce qui l’intéresse c’est de ressentir cette connexion à l’autre sans outil, ressentir cette connexion d’amour. Cet amour est notre origine, notre finalité, et sera toujours là. Si c’est possible d’être en connexion les uns les autres, c’est que la matrice n’a pas fait son boulot.

La croissance de l’être est concomitante à la décroissance de l’avoir. Accepter le deuil de son passé, arrêter d’attendre des réparations, jusqu’à sa mort. Nous sommes des créatures puissantes, nous sommes nés pour comprendre pourquoi nous avons choisi nos parents, et une fois qu’on a compris c’est terminé. La nature nous a donné une puissance te un potentiel qui fait qu’on peut s’appuyer sur sa singularité pour faire le choix qu’on n’a rien à attendre du passé. Nous avons tout pour nous. La stratégie du millefeuille : nous sommes composés des centaines de feuilles superposées avec des milliers de trous, pour faire la percée de l’être, arriver à atteindre la fine pointe de notre intelligence émotionnelle, faire un travail de pardon pour soi, d’amour pour soi, en changeant sa conscience on change sa réalité. Du moment qu’on commence à comprendre que la réalité change avec son niveau de conscience et que des choses justes collectivement s’assemblent c’est que le fil rouge est tracé en soi. Pas la peine de lire des encyclopédies sur le développement personnel. La vie c’est exprimer ses talents. Trouver la simple joie d’exister, vivre nous suffit, se sentir vivre, je n’ai besoin de rien d’autre que cette respiration de l’ici et maintenant. Les reptiliens et la matrice sont là mais ne me concernent pas, plus on élèvera sa vibration plus on est invisible au parasitage, plus on fait partie de cette cavalerie invisible. En pensant que demain nous aurons peut-être plus d’argent, vivre dans un monde plus heureux, que chacun regarde le miroir ce soir, nous sommes la cavalerie.

La santé n’est pas un but : nous sommes en pleine santé, le système nous fait croire que nous sommes malades. On nait en santé, et les outils de biorésonance comme d’autres outils sont intégrés. Se recréer soi dans notre environnement c’est choisir des techniques qui nous vont. Si on nourrit notre mental à être affinée, quel que soit la technique l’essentiel c’est la percée de l’être en nous.

Le bonheur n’est possible que si nous nous réveillons. La conscience, l’amour est l’énergie la plus forte de tout ce qui existe. L’éveil spirituel, et un engagement pour la cité va au-delà de la religion, des systèmes politiques, sociétaux, commerciaux. Le mot amour n’est pas un mot c’est une force, c’est le monde des créateurs de demain. Créer des petits groupes d’esprit critique, pour retrouver notre libre arbitre il faut avoir les informations les plus claires qui soient. En Inde chaque être humain est la source, la goutte et l’océan de conscience.

La peur nous fait croire que le monde n’est pas un endroit sûr, mais cette matrice est le miroir de notre création. Si chaque matin nous pensons que nous ne sommes pas seuls, que nous faisons partie de cette cavalerie, et malgré toutes les oppressions, le génocide, si nous faisons notre part comme le colibri, le jeu n’est pas terminé, il s’inscrit dans notre soif d’apprendre en étant avide d’une direction, notre soif d’information claire, qui nous sommes, et nous le savons.

L’amour est notre source, c’est la conscience elle-même. Si nous prenons la décision « je veux que cette cage soit brisée afin que je puisse retrouver la liberté. »

La dernière partie des outils et moyens suivie d’un débat avec l’auditoire :

Dans les védas les 4 âges sont décrits, dans lesquels on s‘enfonce de plus en plus dans la matière. Le temps c’est peu de chose, on travaille pour l’éternité.  Ce qui importe c’est notre réalité d’ici sur cette planète. La télépathie, la clairvoyance, la capacité de voyager astralement fait partie intégrante de ce pouvoir qu’a l’humain. Tout est dans l’intention, regardons ce que font les Illuminatis avec les énergies de lumière.  L’intention pour soi, nous sommes créateurs de notre vie.

David nous commente quelques diapos, dont celle de la grenouille qui est entrain de bouillir sans s’en apercevoir dans une casserole. Il répond aux questions du public. Je vous laisse découvrir la video.

Il nous parle des moments de grâce. Un des premiers outils c’est de dominer notre mémoire et non pas d’utiliser des éléments extérieurs pour nous empoisonner, en remettant au parfum tout ce qui a été refoulé ou frustré. Quand ça ne va pas ou ça va bien utiliser l’ancrage du cœur, nous rappeler un moment qui nous a rempli de joie, et on peut avoir une énergie de guérison, et même l’ancrer en nous. En se nourrissant avec notre mémoire des états de grâce positifs qu’on a vécu on remet notre corps en état de bonne santé.

Cette matrice juxtapose une fausse réalité par-dessus cette réalité pour nous empêcher d’évoluer spirituellement. Les lois de l’univers étaient que nous étions créateurs de notre vie et en s’appuyant sur ces lois on pouvait évoluer et se libérer. La matrice empêche cela, elle nous fait croire que nous sommes réduits à nos émotions du passé, que nous sommes conditionnés à obéir. Combien de millions de personnes qui ont engraissé les cimetières, d’âmes recyclées en croyant vivre alors qu’ils sont de simples machines organiques. Cette vision insupportable fait que ça doit réveiller en chacun. Le salut de l’humanité passe par le nettoyage de ces angles morts, on vit tous avec ces angles morts en les ignorant. Un travail sur soi de tous les jours. L’ancrage, l’intention, la visualisation, la détoxification, le renforcement du système immunitaire, le nettoyage, la méditation, le yoga, faire attention à ce qu’on mange et boit, pleins de choses existent. Quelle nourriture a besoin mon corps en tant qu’être émotionnel, pour corriger mes cogitations, ce qui va me permettre de m’élever. Est-ce que tout ça va nourrir mon pauvre petit mental ou nourrir le disciple intérieur et cette conscience aiguisée qui est comme le petit arbre de vie qui grandit. Aux yeux du cosmos on va remettre de l’ordre, on est un prince qui a perdu son royaume. La matrice correspond symboliquement à la chute dans la dualité dont parlent tous les textes dans les traditions. Elle a commencé avec la pollution des écoles des mystères avec les mages noirs. C’est une conspiration qui remonte à des milliards d’années, elle s’est perfectionné, perpétuée, jusqu’à maintenant. Jamais autant l’humain n’a été dans une forme de génocide psychique. Les camps sont invisibles, c’est tout ce qui nous entoure. Si on est pas vigilants de ça, notre identité est usurpée, on est dans un monde de leurre. On ne peut pas imaginer un autre monde extérieur à la matrice, on connaitra ce monde quand on s’élèvera vibratoirement. L’histoire de la matrice est liée à la chute de l’homme dans son endormissement. Il ne veut pas rajouter qui l’a fait, etc… Je cite les textes gnostiques dont les codex les manuscrits du Nag Hammadi découverts en 1945 dans le désert. Les archontes etc, se référer aussi à Jacques Vesone qui est venu nous présenter la matrice.

David nous cite 2 événements marquants qui ont vraiment matérialisé la matrice : la grande bibliothèque d’Alexandrie qui a été brulée, et l’apocalypse située 10000 ans avant JC, qui a englouti des sociétés très avancées. Des pâles copies de ces sociétés ont émergés, mais que ce soit des mages noirs ou des Extraterrestres, ils ont eu tout intérêt à reprendre ces connaissances pour faire de l’humain un esclave. Si on arrête d’être victime on ne nourrit plus le bourreau, il faut prendre la décision.

Ne pas attendre que des sauveurs arrivent, la grande main est en soi. On arrête en tant que victime, même que bourreau ou sauveur, on arrête de nourrir l’autre pour son bien. Il faut lâcher prise. Communiquer avec des gens qui sont dans la même résonance et qui nous élèvent. Si les gens ne sont pas sur le même diapason ne pas leur dire, ou leur dire la même chose avec un autre scénario. Si on impose sa réalité c’est décider pour lui. Quand ce n’est pas le moment ce ne l’est pas. A son cabinet il parle à certaines personnes en mettant des filtres. Il faut trouver : le pouvoir sur soi, réapprendre à s’aimer sans égoïsme, la détermination, l’audace, on est des êtres de lumière mais on peut s’endormir tous les jours. La récompense de ce travail intérieur c’est être entouré de gens dont la connexion qu’on ressent est l’amour. Le point faible des illuminatis c’est l’arrogance, ils pensent que le jeu est fait, alors qu’ils sont sur une charrette fissurée avec l’énergie libre au c.. le point faible des éveillés c’est de se sentir seuls, d’avoir des millions d’infos, y’a l’hindouisme, le bouddhisme, et des tas d’autres attrape-mouches, d’où ce dicton : « sur mille qui me cherchent y’en a un qui me trouve ». C’est lui qui l’a trouvé, c’est vrai.

La masse critique sera tellement forte à un point donné que le système basculera, mais ne pas se dire quand ça va arriver, on va se désespérer. La matrice est forte : elle utilise même la spiritualité, elle est entrain de pourrir le temps, elle se dit que les générations d’éveillés vont se fatiguer, se lasser. Il faut avoir la même stratégie que les illuminatis, ils n’attendent pas de résultats ils participent. Nous c’est pareil on travaille pour l’instant qui arrivera un jour.

C’est très perfide de dévoiler les choses quand l’humanité a faim et avide de survie. Elle va chercher un sauveur. L’humanité demande à manger et qu’importe le système.

On est dans un espace vide où les gens vivent d’une façon insupportable « tôle et boulons », il faut en profiter pour y mettre des graines.

Pour lui, on pourrait imaginer notre société qui va se transformer en nouveau moyen âge avec la technologie en plus, 70% des gens vont vivre comme ça, et 30% vivront dans des communautés qui utilisent les énergies libres dans des territoires en zone neutres qui ne pourront être atteintes, pendant cette période de transition. Il a cette vision-là qui lui vient, avec cette séparation à venir entre les 2 humanités. Quand on s’éveille et on s’étouffe intérieurement, « je ne veux plus être comme ça, je ne veux plus être un robot organique, à ma mort être culpabilité, frustré, dès qu’on s’éveille, c’est trop dur, le système nous reprend et nous fait croire qu’on ne peut pas en sortir. Accepter la transformation c’est dépasser sa forme. Aujourd’hui la situation est tellement grave qu’on a des soutiens, même invisibles quand on se met en route vers l’éveil. La matrice commence à parasiter les informations, laisser le temps au temps, car elle sent ces fissures de l’éveil. Pour l’éveillé qui peut servir de nourriture de choix pour la matrice et ses prédateurs : on sait, cette nourriture est liée à cette sensation de pouvoir que l’être porte en soi, il y a un espace transitionnel quand on s’éveille qu’on peut servir de nourriture, quand on continue sa discipline moins on est visibles pour le parasitage.

L’eau c’est l’information, l’eau véhicule l’information. Il faut boire des bouteilles faiblement minéralisées à moins de 130 milligrammes de résidu à sec, par défaut un Volvic peut faire l’affaire malgré les bouteilles en plastique. Prendre une bouteille en verre et la transvaser dedans en la mettant sur une fleur de vie pour la reprogrammer. Ne pas la commander sur internet, tester, expérimenter. Prenez l’eau du robinet et mettez-la sur une fleur de vie. Il a fait l’expérience avec le Dr. Laskow avec du vin l’impact de l’énergie d’amour était énorme.

Si chacun sait écouter ses émotions, faire de l’art thérapie, du théâtre ou pleins de choses, ce qui prime dans l’amour c’est la créativité et le partage. Ce qui est important c’est cette notion des conditionnements de la personne sur un cadran comme il le fait au cabinet : ça passe par la mémoire transgénérationnelle, sa notion du temps, son épuisement surrénalien, son sommeil, son ancrage, par ses addictions (médicaments, sa relation au téléphone, son pc, son radio réveil, ses dents, la pollution electromagnétique, et.). Que faut-il faire pour cette personne : on passe par des aimants pour se recharger, un extracteur de jus pour l’alimentation etc.. ça passe par la mise à la Terre : marcher pied nu sur la Terre, le sol 5 minutes par jour, d’où l’importance des bains de pied. Marcher au bord de mer et l’intention consciente de dire merci à Gaia pour l’air iodé, on est pollués électroniquement par ces ions. Rien que le fait de toucher un arbre, de mettre de l’huile essentielle de lavande fine, un super pare-feu pour se protéger des ondes.. ça permet de retrouver sa respiration, l’ancrage on peut utiliser un tapis de Terre. Les anciens avaient des plaque de cuivre rouge qu’ils branchaient à  une prise de terre. On peut commander un tapis de terre branchée à une prise de terre et mettre les pieds nus dessus, il fait office comme si on était dehors.

Ce qu’il faut éviter, car quand on est déséquilibré il y a forcément une cause psychoaffective, alimentaire, etc.. c’est un immense chantier, mais nécessaire pour retrouver sa conscience, pour retrouver une normalité. L’acidité est importante, et à réduire au maximum. Eviter les boissons traitées et surminéralisées, les agents polluants divers, poisons chimiques, rayonnement électromagnétique, le surmenage, le manque de sommeil, tout ça c’est la matrice. Tout le monde pense que c’est normal mais pas du tout.

Le terrain immunitaire en soi, on devient un terrain alcalin et favorise les maladies dégénératives comme le cancer, la sclérose, l’arthrite, l’obésité, etc .. l’acidité réduit l’impact spirituel sur soi. Eviter l’eau potable traitée, pesticides, hormones, métaux lourds, les aliments traités par l’industrie l’alimentaire, polluants électriques etc.. Il parle des électro-sensibles. Privilégier des eaux de source, une alimentation bio, plutôt frugale, poissons gras sauvages, graines germées, etc. Choisir un lieu pour se recharger, éviter les atmosphères enfumées et electromagnétique, bien s’oxygéner, alterner repose et activité,  etc.. prévoir la prise de compléments antioxydants (acérola, curcumin, écorce de pin maritime, etc..), faire un jeun de temps en temps.

Comment apprendre avec son but à dépasser ses identifications primaires de peur. Savoir rire, médecine complémentaire, produits des anciens de l’intersaison etc. Supprimer les perturbateurs énergétiques.

Faire en sorte de faire le maximum pour vivre ce qu’on a envie de vivre. Si on se sent mal c’est qu’on s’identifie à ces rêves. En tant qu’être souverain, éternel et puissant, la condition c’est comment on ne les saisit pas en tant qu’être libre, ces rêves ne sont que des illusions. Oui j’ai été impacté, touché, mais ce sont des illusions. Il existe des géodes qui nous permettent d’être ancrés à la terre aussi. Il nous remercie et reçoit tous nos applaudissements.

Voici son site internet : http://www.psy-paris-therapeutebioresonance.fr/

Merci à nos participant(e)s pour leur présence enthousiaste, passionnée et attentive, leurs questions et témoignages vécus. Nous remercions David Bouquet pour son ouverture d’esprit, ses solutions fines et subtiles et son implication, dans la perspective d’autres interventions à venir d’ailleurs concernant ses méthodes appliquées, son humour, sa sensibilité et ses conseils utiles et primordiaux. Il nous a amené d’ailleurs un exemplaire du livre de Paolo Cioni « Neuroesclaves » que l’on ne peut que recommander à tous. Nous l’accueillerons avec grand plaisir en 2017. Un énorme merci aussi à l’équipe du restaurant l’Etrier, pour leur excellent menu, leur super accueil et grande flexibilité.

Nous avons distribué des CD aux participants contenant des compléments d’information en rapport avec les thèmes de la soirée.

Nous vous reverrons très bientôt, rendez-vous à notre prochain Dîner Ovni et dernier Rendez-vous de l’éveil de l’année 2016 à Rouen… le 17 Décembre prochain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s