Olivier Masselot : le Transurfing, devenir l’auteur de notre réalité ! 45ème Dîner OVNI et 11ème Rendez-vous de l’éveil

 Nous sommes réunis pour ce 45ème Dîner OVNI et 11ème Rendez-Vous de l’éveil au restaurant L’ETRIER un samedi 16 Janvier 2016.  On pouvait compter à peu près une 30taine de participants pour ce 1er dîner de l’année 2016. Nous avons reçu avec grand plaisir Olivier Masselot en direct d’Espagne sur Skype pour nous parler de ses expériences et la méthode du Transurfing qu’il représente et a adapté, et sur place à l’Etrier, venant de la région Parisienne, Patrice Gouez du GEEPI comme invité surprise, pour nous parler de la position de l’armée sur l’Ufologie et un exposé de faits et témoignages concernant les contactés, qui devraient en décoiffer plus d’un!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La présentation pdf des thèmes et du programme de la soirée :

 Programme DO45

L’introduction en video, concernant les thèmes et les intervenants de la soirée :

L’intervenant surprise sur place, Patrice Gouez du GEEPI s’est d’ailleurs présenté pendant notre introduction, je vous laisse le découvrir :

Patrice, qui a travaillé dans l’armée de nombreuses années, nous fait part de sa passion depuis plus de 25 ans d’ésotérisme, d’occultisme, et de paranormal depuis plusieurs décennies, présente son association le GEEPI dont il est président, et l’importance de connecter l’ufologie et le paranormal, au lieu du cloisonnement habituel et surtout pratiqué chez nous. Les civilisations anciennes sont en relation avec l’Ufologie, tout ce qui a trait à notre quête existentielle. On retiendra aussi le fossé à franchir pour beaucoup d’ufologues en France toujours aujourd’hui de la quête « ovni » au sujet «extraterrestre», toujours tabou chez nous. Il va donc nous parler de la relation entre la Défense et le sujet Ovni/E.T. Toutes les questions ont déjà été posées, ancrées et abordées par rapport à la Défense dans les années 70 sur les recherches des années 50.

https://i1.wp.com/www.geepi.fr/wp-content/uploads/2014/12/ban2.jpgJuste avant le dîner, Patrice propose de commencer sa présentation sur les liens de l’armée, la Défense et l’Ufologie en général, un petit historique très significatif des relations ambiguës de l’état et ses recherches sur le phénomène Ovni/ET, que je vous laisse découvrir :

En résumé, il nous a décrit la chronologie de la recherche « officielle » : le ministère de la défense s’est très tôt investi dans la recherche sur les ovnis et que bon nombre de son personnel se sont positionnés officiellement sur la question depuis au moins les années 70. C’est une chose qui a été oubliée avec le temps, laissant place à un éternel doute qui ne devrait plus exister. A ce jour, la question de l’intérêt du ministère de la défense pour les ovnis ne devrait plus se poser. Il a également dépeint une progression chronologique du positionnement des militaires à l’égard du phénomène ovni. Comprendre comment ce phénomène a évolué et à quoi cela a amené. Il nous a emmenés de la période avant GEPAN,, de Jean-Claude Bourret à Robert Galley et Aimé Michel, le GEPA et son coffret de 5 livres « Phénomènes spatiaux » de cas recensés qu’il nous a présenté. Le rôle de l’IHEDN, son rapport de 1976 qui changea la donne sur le fonctionnement du GEIPAN actuel, et son rapport de 1997. L’étude de 1993 de Jean-Pierre Troadec de l’IHEDN qui portait sur les programmes occultes US, les ovnis de l’Oncle Sam. Les rapports COMETA et de la DRM de 1995. Le rôle des partenaires de la Défense nationale, que des gens liés à la DGA et de Thales, à l’industrie de la Défense, dans l’ufologie Française dite « officielle », le CNES et le GEIPAN.. d’Alain Boudier de la Commission Sigma et de la 3AF de Jean-Gabriel Greslé. Il cite des témoignages d’aéronefs étranges à plusieurs endroits stratégiques en France. On comprend donc les conflits d’intérêts et le mot d’ordre de ne plus divulguer trop sur la question depuis ces premières années et un certain âge d’or de la recherche.

Il a pu s’appuyer sur une présentation Powerpoint que j’avais faite sur l’Ufologie française et le Debunking :

Ufologie Debunking Français

Après dîner pendant lequel nous proposons un tour d’horizon prolongé des actualités fournies en ce début d’année, ainsi que la minute humour et quelques explications sur le Transurfing, nous laissons la parole à Olivier Masselot. Voici un résumé détaillé de son intervention :

Olivier se présente, nous remercie de l’accueillir… A 56 ans, père de 4 enfants, il dit avoir eu 3 vies. Il a vécu une NDE à 4 ans et demie en tombant la tête la première sur du béton. Il a commencé une carrière de musicien, qui lui a permis rapidement d’être accompagnateur de chanteurs connus, musicien de studio à Paris à 22 ans, il avait atteint ses objectifs. Il a vécu une expérience d’éveil, de métacompréhension des mécanismes du monde, il a reconnu quelque chose de plus grand. Une métaconscience, un regard sur l’univers nouveau, l’éveil au moment présent. Au fur et à mesure qu’il revenait sur Terre il en tirait des conclusions. Il avait un terrain favorable, il pense due à son expérience de mort imminente. Il avait lu aussi sur ces sujets, dont « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch qui confirmait ce qu’il a vécu. Il a suivi l’enseignement d’une personne qui l’a fait marcher sur le feu, enseigné les bases de la PNL.. Il a décelé que l’esprit a un pouvoir sur la matière. Il a quitté Paris et la musique pendant 8 ans à 35 ans.. ils sont partis en Touraine. Il a monté un magasins de CD, de chambre d’hôtes, un projet de golf, etc.. des projets très matériels.. sa société a fait faillite, s’est séparé avec sa femme. Il a rencontré une personne Belge avec laquelle il a fait un enfant et vécu en Belgique, son 4ème enfant.. quelques mois après sa naissance il a eu une leucémie. Il s’est alors posé la question : que ferait-il si il n’avait que quelques mois à vivre. Il a soigné cette leucémie, avec une greffe de moelle osseuse, etc… mais cette leucémie lui a permis d’aller à l’essentiel dans ce qu’il a envie de faire, plus de compromis, car la vie peut s’arrêter n’importe quand… c’était une expérience intéressante. Ce passage émotionnel fort ont déclenché cette leucémie, il a connu le Dr Hamer. Pendant cette leucémie, il s’est formé au coaching à Bruxelles et a écrit un livre. Il a rencontré une coach de Transurfing Russe à Bruxelles, Tania, et il a perçu dans ses échanges avec elle l’intérêt de cette méthode. Ils ont traduit les 2 premiers livres imposants de transurfing, et au moment de recevoir le livre par la poste, elle est morte dans un accident de voiture. Son rêve à elle était de le traduire. Il a rajouté des éléments des Neurosciences sur la partie préfrontale du cerveau qui reconstitue ce qui se passe en temps réel. Ça a donné son livre « Neuroquantis », son livre qui a allié selon le modèle du Dr Fradin et le Transurfing, un mélange des neuroscience et d’approche quantique. Fradin a pu isoler cette partie du cerveau pour travailler sur les pathologies lourdes. La posture du lâcher prise dans la position de l’observateur, c’est l’idéal pour aborder toutes les épreuves de la vie au niveau de la décision, par rapport à chaque contenant du cerveau.
Vadim Zealand a reçu un message, un flash en rêve qui lui a apporté toutes ses solutions de transurfing, qu’il a associé à son passé de physicien quantique.Un balancier : plusieurs personnes regardent dans la même direction, elles vont créer un groupe énergétique qui va pomper l’énergie de ses adhérents. Quand on adhère à un balancier on donne toute son énergie pour le faire vivre, quand on s’y oppose, on va donner aussi toute son énergie pour s’y opposer.
Vadim ne se dit pas scientifique, il a du mal avec ce monde. Le monde scientifique, la science est un sacré balancier, au lieu d’être dédié à l’expérimentation et la curiosité, ils sont enchevêtrés dans des croyances, sans aller voir si ces croyances sont mises en doute.
Il donne l’exemple de plusieurs scientifiques qui ont osé affirmer des choses qui ne plaisaient pas, à cause de certains lobbies industriels. Il nous explique le système du balancier : lui donner une impulsion pour faire grandir un balancier. Plus les gens vont lui donner de l’énergie plus il va grandir, l’exemple d’un parti politique ou d’un stade de foot. Les gens sont happés par ces balanciers.
Des balanciers se sont arrêtés totalement dès qu’il n’y a plus de pratiquants ou adhérents : la cassette VHS par exemple qui s’est écroulé de lui- même. On est dans un monde de balanciers. Un balancier c’est une organisation.
Peu importe le balancier, l’humain perd son propre but, il se fait happer par le but du balancier. Pour nous, selon Vadim Zealand, notre travail en tant qu’être humain, c’est d’être conscient de toutes ces manipulations des balanciers (finance, gouvernements, etc..). Avec un peu de recul, on ne voit que de la manipulation. Quand on voit la façon, via les neurosciences, dont on joue avec l’émotionnel des personnes, c’est évident. Pour Vadim il y a 95% de zombies et 5% de gens éveillés. Il est plutôt pessimiste. Les gens pour beaucoup sont happés par le système n’ont plus leur propre vie, ils sont dans la contrainte et les obligations, il n’y a plus beaucoup de bonheur mais du burn-out et du mal-être. On ne donne pas les clefs aux gens, les balanciers sont là pour garder la main mise sur les individus plutôt que de les laisser s’épanouir. Il parle d’un système technogénétique, d’une matrice qui nous manipule avec comme seul but : le profit à tout prix au prix de la vie, de la planète, de l’être humain, etc..
Peu importe ce qu’on vit l’essentiel c’est d’avoir un chemin, un but.. un chemin de compréhension, pour avoir une meilleure conscience de là où l’on peut aller. On vit une expérience commune.
Il y a un espace des variantes où tous les temps sont là, et une matérialisation d’un temps présent qui prend forme et vit. On est tous des fils de Dieu, on a tous cette conscience en nous, on peut avoir la sensation qu’il y a 2 mouvements différents, mais rien n’empêche une personne endormie de vivre une crise de conscience ou une expérience d’éveil. Pour lui tous les êtres humains sont divins à la base, même les pires. Ce monde concret est un champ d’expériences. On est tous issus de la même source, mais quand on s’est incarnés on nous a fait oublier. Ce monde est fait pour nous permettre de nous rappeler, que nous sommes issus de cette énergie commune, spirituelle ou divine – c’est un balancier – , chaque humain a en lui cette flamme.
Question sur la réincarnation : ce que chacun croit est vrai pour lui, chaque personne a raison, c’est notre vision qui va créer notre monde. Selon chaque événement qui nous arrive, on va interpréter, entre la pensée qu’on va émettre et notre interprétation, sans arrêt ces aller-retour. On crée une réalité dans un moment présent, tout le conditionnement nous fait croire qu’il faut telle quantité de temps pour faire ceci ou cela etc.. Les enfants à la naissance sont encore conscients d’où ils viennent, et après se font happés par le conditionnement dans cette vie ci.
L’âme qui vient s’incarner a peut être choisi la famille ou les conditions, parce qu’elles correspondent à ce qu’il doit vivre dans son expérience. On est plus victimes de rien après cela, on peut se dire « j’ai choisi cette vie, à moi de la transcender ». Quand il a vécu son expérience d’éveil, il a compris que la mort est une illusion, c’est peut être juste un retour à l’état initial. Si l’état initial c’était avant la naissance, si la naissance n’est qu’un passage vers un état un peu distordu. A nous de transcender ce passage, comme un jeu pédagogique.
Sur la souffrance : un être humain qui vient et qui souffre n’est peut-être qu’une expression de la vie. Si c’était le chaos de la vie qui nous fait vivre des expériences. Des êtres qui souffrent peuvent être lumineux aussi. Que fait-on de ce qui arrive, que vais-je mettre en place à la suite de ça qui vont générer des conséquences, etc.. En tant qu’observateur : ce qui se passe en moi, mon ressenti, la situation, je vais être curieux de ce qui se passe pour faire entre de l’information. Je vais accepter ce qui est. Si je résiste c’est comme si je refusais la réalité, je donne une importance. Après notre cerveau va traiter l’information, en y mettant de la nuance, peut être que je n’ai pas besoin de créer ce potentiel en excès, ce déséquilibre. Dans la non acceptation je crée un potentiel en excès, je vais rééquilibrer, la nature aime l’équilibre. Un exemple : la personne pressée va toujours tomber sur quelqu’un qui n’avance pas ou des feux rouges, etc… il a fait l’expérience : en lâchant prise en voiture, tout suit dans la réalité. La nuance, la relativisation (casser les certitudes que chacun peut avoir, chacun a son point de vue, c’est volatile), la 5ème dimension : quand j’ai tous ces éléments, comment avoir une approche globale pour se faire une opinion personnelle. Quand je tiens compte de ces 6 dimensions : Curiosité, acceptation, nuance, relativisation, réflexion globale et opinion personnelle, un processus qui va allumer le préfrontal, qui nous permet de prendre la bonne décision. Quand on se focalise dans le mental sur « c’est pas normal qu’il se passe ceci ou cela etc… on a pas le recul nécessaire pour être le décideur de la suite de notre vie.
Lois de l’attraction : le transurfing c’est un approfondissement de la loi de l’attraction. Pour la loi de l’attraction, à l’intérieur d’un mantra récité et qui ne marche pas forcément il y a le dragon, des mécanismes de sabotage de l’inconscient, ça marche pas toujours, on est pas allé embrasser ce dragon dans notre caverne, la conquête du héros, le voyage initiatique intérieur. A un moment on va avoir une aspiration à quelque chose d’autre, comme Ulysse. Nous c’est pareil « j’ai envie de quelque chose mais j’ai peur d’affronter mes importances, d’aller le chercher, ce qui me stresse ».. c’est comme ça que je vais retrouver mes ressources. Je vais faire fructifier, après la phase d’authenticité, pour retrouver nos véritables ressources, et la phase de don, le faire fructifier.
Se focaliser sur l’argent en tant que but ne marchera pas.. dans le Transurfing, on se focalise sur le but pour lequel on a besoin de l’argent, et on accède à l’énergie argent, pas l’objectif argent tout seul.
Importante de aligner son intention. Tant qu’il y a conflit entre l’âme et l’esprit, et le mental et l’égo, l’âme est emprisonnée dans la petite boite. L’âme ne s’exprime plus. Etre dans le don, chaque fois qu’on crée quelque chose, on va créer un mouvement dans cette réalité, aligné avec l’énergie qui crée l’univers, qui n’est pas simplement de l’amour. En se mettant dans l’intention d’ouvrir le cœur, de donner, de faire fructifier, de donner du beau dans la vie, on va être en accord avec l’univers, se mettre dans cette intention, plutôt que dicté par le mental. Quand on est dans la posture du guerrier (donner beaucoup d’énergie pour obtenir quelque chose) ou de l’offensé (qui va beaucoup râler) ou le passif (va se laisser porter par les vagues).. Il y a cette foi en soi, en l’univers, cette confiance, cette ouverture à l’autre, au monde, au don, la personne rayonne, il y a une belle énergie..
L’ouverture du cœur : faire de belles choses… faire les choses avec plaisir, vouloir avoir des relations harmonieuses.. sans être naïfs ni parano, juste vigilant. Avoir confiance en soi, en la vie.. que le monde va toujours pourvoir à nos besoins, une foi qui transcende toutes les peurs qui nous conditionnent.
Sur le temps qui s’accélère : le véritable but d’une personne c’est d’être pas de faire… une personne alignée va faire ce qu’elle a envie de faire. Pourquoi se conditionner donner de l’importance à être efficace, avoir du résultat, dans la sagesse de l’instant présent et de l’être… on s’en fout !
La gravité : être capable d’imprimer quelque chose dans notre réalité et ressortir comme observateur.. Les balanciers n’ont aucun intérêt que l’individu touche à la connaissance, exemple la politique. L’action politique qu’il veut apporter : l’outil de connaissance de soi dès le primaire, si on apprend aux humains à réfléchir d’eux-mêmes et ne pas tomber dans la peur, on ne va pas faire ces générations de personnes qui souffrent. La plupart des gens sont dans l’ignorance de leur propre fonctionnement, en perpétrant les comportements de leurs parents, ou l’inverse, le contraire extrême, etc.. ce qui créée un déséquilibre.
Remarque pertinente de Véronique sur le fait qu’on peut être libre intérieurement, même dans une tour qui constitue notre prison…
On évoque le décalage des générations avec internet et les technologies.. on parle d’éducation des enfants et du dialogue, qui doit être là… il faut se parler entre parents et enfants. Aux adultes de s’adapter à cette nouvelle posture de ces adolescents.. Il n’ont pas d’outils de connaissance de soi qui leur sont donnés, ils ont des clichés sur la vie, et se retrouvent sans but, paumés ou subissent..
Le transhumanisme : asservissement à un système artificiel… Vadim parle de la couche de son monde. On est dans un monde mais on a chacun notre réalité… chacun la sienne dans le même monde. A partir du moment où nous trouvons notre but, c’est à nous de créer notre couche du monde. On ne va pas s’attaquer à des balanciers qui sont plus puissants que nous.. c’est en créant notre couche du monde, qui va supplanter les balanciers que l’on ne veut pas… joindre les balanciers au bénéfice de l’être humain, être conscient de ce qu’on nous impose et conscient de ce qu’on veut pour créer ce que l’on veut pour nous. On a créé un balancier au dîner ovni de Rouen. On crée une chose dans cette couche de notre monde, quelque chose de bénéfique.
Il s’est dépossédé de tout, il n’a pas grand-chose de matériel, il n’a pas envie d’alimenter le système, il vit dans la couche de son monde. C’est une vie qu’il a choisie, qui correspond à ce qu’il a envie de vivre, loin des emprunts pour s’acheter une grande maison etc…
Certains vont aller se battre, on les laisse faire, à partir du moment où l’on accepte qu’il arrive quelque chose de moche, on va générer une énergie qui fait que ça nous arrivera pas, si on met une résistance, de peurs etc.. on va émettre une force qui va créer en retour ces énergies… si j’ai peur de la maladie, ou d’être cambriolé, on a des chances que ça arrive. C’est la posture en Neuroscience.. on ne va pas émettre ces énergies, ces fréquences.
Pour éviter les balanciers de terreur orchestrée, de psychose orchestrée, il suffit de jeter sa télé… on sait qu’on est manipulé par la télé, c’est du « divertissement », une personne alignée avec son but va se faire « divertir » par les médias, donc détourner.. « jetez-la » !
L’interaction avec des êtres venus de l’extérieur sur l’influence de l’humanité : tout est possible, il ne s’agit pas de croire ou ne pas croire.. question des guides des mondes invisibles et parallèles. La capacité d’être à l’écoute de quelque chose d’autre nécessite de sortir du conditionnement et de se connecter sur autre chose. Il n’y a aucune raison qu’on soit seuls dans l’univers… il a rencontré une personne à Ibiza qui propose avec son groupe de personnes de se mettre en contact avec des vaisseaux et des peuples venus d’ailleurs. Il y a un don, une posture, l’acceptation que ça puisse arriver.. il y a des enseignements à tirer qui sont ailleurs que sur cette planète. La créativité, l’intuition, hors du mental, nous permettent de créer quelque chose de nouveau, on peut se mettre en contact avec des peuples extraterrestres. Il n’a pas eu cette chance mais a rencontré des gens qui l’ont vécu.
Dernières mises à jour de Vadim : ses derniers échanges avec lui. C’est l’importance qu’on se remette en contact avec la nature, retrouver un juste milieu, sans se couper de la technologie… pour lui l’humain est comme du bétail dans une ferme, qui sert à nourrir la matrice. Je compare Vadim et Castaneda… pour Zealand, on n’est pas dans le monde de l’invisible, on est dans un système concret et on est entretenus comme du bétail par les lobbies financiers, pharmaceutiques, etc.. pour lui c’est une vision matérielle, et le tout est possible. C’est à nous en tant qu’être humain – entre les 0% et 100% de gravité – de nous aligner avec notre âme pour créer la couche du monde que nous voulons.. on est pas victimes, on est créateurs de notre réalité.. à partir du moment de l’unité où nous sommes tous un, d’où en venant on s’est séparés, c’est peut être une illusion… dans le tableau du monde qu’on voit… va-t-on voir le diable dans ce tableau ou pas.. Diable = se séparer, se séparer de l’âme pour projeter l’humain dans le monde de souffrance, se réunifier avec notre âme nous permettrait de nous réunifier avec le créateur que nous sommes.. Le libre arbitre est-il un leurre ? Il se rappelle son expérience d’éveil.. tout le reste est une illusion, il l’interprète dans son vécu, nous sommes tous créateurs de note couche du monde, ce qui est vrai pour lui est vrai pour lui… on a toujours tendance à ce qui est vrai pour soi est vrai pour les autres.. chacun vit sa réalité, on essaierait plus de se convaincre, en en pensant plus qu’on a raison et les autres ont tort.. Les religions en sont un exemple. Chacun a raison dans sa réalité. Alors, plus de 6 ou 7 milliards de réalités sur Terre ?
Il est entrain de monter un forum, il y aurait une règle absolue : ne pas dire non sauf pour faire une autre proposition.. bien souvent on reste dans des dialogues mentaux stériles, comme les gens qui discutent politique à la fin d’un repas… chacun a sa réalité, sa vie, ça serait résoudre beaucoup de problèmes et la tolérance, l’échange et la communication.. on peut être d’accord qu’on n’est pas d’accord… Comprendre que chacun a raison, c’est arrêter de vouloir à tout prix de vouloir convaincre l’autre.. ça résoudrait beaucoup de problèmes.. Tout le monde a raison, chacun a sa vision du monde. On aborde la limite au principe du Transurfing par la dictature du « tout le monde a raison ».. qu’est-ce qui fait que certains donnent leur pouvoir à d’autres personnes comme les dictateurs fous, etc ? » C’est le manque de connaissance, l’ignorance qui fait qu’on se laisse happer par les balanciers, les outils de manipulation…
La connaissance : quoiqu’il arrive, on ne sait rien… c’est juste prendre conscience.. se connaitre soi, se ressentir soi, l’interaction avec notre environnement.. ce n’est pas du savoir. On ne sait pas ce qui peut arriver aux siens, sa famille, à soi, mais je suis curieux, je jouis de tout ce qui peut se passer, je déguste la vie dans cette absence de savoir, dans cette expérience de créer quelque chose qui va avec ce don du cœur.. on aura plus de raisons de se faire avoir par des cinglés.. Pour l’instant on a pas d’accès à la connaissance.. il le fait avec ses outils..
On est dans un monde qui est entrain de sortir de l’emprise de plusieurs siècles des religions, dans une ère de nouvelles technologies.. Il a remarqué ces 3 dernières années bouleversantes, structurantes, il a l’impression depuis 2 ans de vivre une évolution personnelle plus intense, que ce qu’il a vécu en toute une vie..
On peut dire stop en disant qu’on arrête d’adhérer à un balancier à cause de ses conséquences.. on peut toujours dire stop.. il est conseillé de désobéir… l’invitation toute notre vie c’est un devoir de dire stop, un devoir de désobéissance.. pour tout balancier qui nous plombe..
Dernière recommandation sur l’accès à la connaissance : ça passe par une prise de conscience, et la foi de créer quelque chose de nouveau… de reconstruire dans notre société, par l’acquisition d’outils, d’accompagnement, de coaching, c’est une démarche avant tout individuelle.. je prends conscience que je n’ai pas la vie qui me faut, de ce que j’ai vraiment envie de changer et mettre la foi que je suis capable de changer ça, je vais mettre l’intention, mettre en action, imprimer dans ma réalité, je lâche prise et j’observe… si on reste dans la gravité, on a tous les éléments décourageants, de procrastination.. cette notion de foi en soi, c’est l’élément essentiel qui nous manque le plus dans nos pays occidentaux… la foi qui va déplacer des montagnes.. c’est l’invitation : la prise de conscience et de foi. Je suis capable de changer ma vie, et d’aller vers la vie que je souhaite et de donner quelque chose au monde pour qu’il aille mieux.. ; Si tout le monde s’imprègne de ces certitudes.. un changement magnifique serait en route. Nous parlons de ses séminaires Transurfing et l’applaudissons vivement en le remerciant – mutuellement – et lui souhaitant de continuer ce travail d’éveil vers la connaissance.

Je vous laisse découvrir le reste, voici la video complète de l’intervention d’Olivier Masselot, édifiante :

http://oliviermasselot.com/

https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/docmisc/Logos/Banniere_olivier_web.jpg

Ensuite, Patrice nous présente la 2ème partie de sa présentation, avec tous les documents « choc », dont l’interview d’un contacté qui révèlera le comportement de ces instances liées à l’état chargées d’enquêter et récupérer des objets et traces matérielles et physiques :

Il nous a parlé du fameux fax du ministère de la défense envoyé en 2007 à Steven Greer. Ce fax avançant clairement l’intention motivée du ministère de la défense à participer à des tests et des contacts avec le phénomène ovni. Il a donné les différents éléments qui nous font considérer ce fax comme authentique. Sur ce fax, plusieurs noms ont circulé. Des connus et moins connus. L’émetteur du fax étant un certain Pierre Morin, du ministère de la défense. Et comme destinataires nous retrouvions Steven Greer, Messieurs Aubin de la Messuziere et Deloir-Ouellet. Le lien vers cette reconstitution du fax en Français : http://www.geepi.fr/wp-content/uploads/2016/01/Mindef-436×600.jpg
En info, était cité un nom : SPORADE dont le président de l’époque était, semble-t-il, Alain Boudier (vice-président actuel de la commission SIGMA 2 de l’association 3AF), la SPORADE existe bien et est enregistrée au journal officiel : Journal officiel – Association Sporade
Nous évoquons brièvement les témoins qui sont entendus, sous hypnose, pour raconter leurs expériences en vue d’alimenter la base de connaissance des autorités.
Ci-dessous la vidéo de la conférence de Steven Greer, le 17 septembre à Londres, Le fax français apparaît à 1h 01 min 16 s https://youtu.be/5NmVh4gNfbs
Un témoin important l’été dernier est apparu pour parler de la rétention de traces physiques concernant son abduction ou plutôt sa rencontre rapprochée, à l’appui une vidéo de cet abducté que le GEEPI a interrogé et qui, lors d’une lutte avec des extraterrestres, a retrouvé inséré dans son bras la pointe d’un objet qui s’y était cassé. L’objet a, par la suite, été remis en « haut lieu ». Voici son témoignage : https://youtu.be/ZtYclDlChnU
Il cite d’autres auditions sous hypnose, un prélèvement de sang, toujours de la part de ces « enquêteurs » liés à la Défense. Patrice et nous-mêmes y voyons en conclusion une volonté délibérée d’alimenter une base de connaissance discrète, et un vivier de « rats de laboratoire » essentiels que constituent pour eux ces contactés et abductés. Une volonté de rétention d’information est donc très claire, que ce soit le GEIPAN ou les autres instances citées plus haut. Il conclue en se référant positivement au livre « Ovni et Conscience » qui a questionné la perception liée à la conscience sur le phénomène, sans pour autant nier l’existence matérielle du phénomène. Nous avons ensuite fait le tour des questions existentielles avec Patrice, l’étude des phénomènes paranormaux – enquêtes sur des lieux hantés -, l’interaction entre ovni et humains, de certains récits de contactés, de témoins, l’influence télépathique sur la conscience, la maîtrise de la matière par ces êtres, l’invisible, les mondes subtils et la guidance, l’occultisme, dans un questions / réponses avec nos participants, dont tous n’avaient pas forcément les idées claires à la fin de la soirée. Nous remercions Patrice pour sa présentation très fournie et son enthousiasme à débattre avec nous de la question extraterrestre.

Vous pouvez consulter les données détaillées à l’écrit de ce qui a été dit dans l’article et le dossier qu’il a posté sur le site du GEEPI :

Ovnis et extraterrestres : Quand l’Etat français s’investit dans les recherches

[Lire la suite …]

Nous nous quittons assez tard vers 1H30 et nous donnons rendez-vous en Février pour notre prochaine rencontre, après avoir distribué les CDs de complément d’infos sur les thèmes de la soirée. Je tiens à remercier Olivier Masselot et Patrice Gouez pour leur grande disponibilité, nos participants pour leur soutien ainsi que l’équipe de l’Etrier pour leur accueil chaleureux et excellent menu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s