Le péril Jaune de l’ingénierie sociale!

Avez-vous remarqué à quel point le Marketing et l’ingénierie sociale se sont emparés et pilotent plus que jamais les égrégores de masse, tandis qu’au même moment avec le recul et les outils d’analyse d’aujourd’hui, on ne devrait plus jamais pouvoir dire en toute honnêteté intellectuelle « je ne savais pas » mais plutôt « je ne voulais pas savoir » !

Car faire l’autruche à cause du regard de l’autre qui veut vous rallier coûte que coûte à sa rébellion légitime mais empreinte d’un timing déclencheur fabriqué et programmé par des puissances occultes sombres et dualistes n’est plus tolérable.

Les ONG des grandes causes sont toutes montées de toutes pièces par la même source qui veut vous voir réagir dans le sens où elles vous orientent et tirent vos ficelles de marionnettistes, et veut vous voir épouser « leurs solutions » toutes faites, binaires et simplistes : la polarité du bon flic mauvais flic, soit t’es du côté des bons ou des méchants, pas de commune mesure, pour toujours déboucher au final sur des porteurs de solutions qui défendront tout sauf la vraie lumière de la réelle évolution !

Il est légitime que celui qui réfléchit un tant soit peu ne veuille pas tomber dans le panneau des pièges tendus par les puissants via leurs « mouvements collectifs » dans lesquels ils vous incitent à vous inscrire à tout prix si vous êtes friand de justice, ou vous pointer du doigt en tant que « déserteur » d’une idéologie, d’un idéalisme que ce N.O.M. vous aura vendu becs et ongles par son contrôle mental médiatique de provocations permanentes d’un côté et de bonne volonté affichée de l’autre pour les contrer dans un pacifisme de façade empreint de violence programmée, tout en prévoyant une issue de rechange TOUJOURS favorable à leurs plans, leur agenda, leur programme, longuement réfléchi, concerté, décidé et écrit, dévoilé au grand jour depuis très longtemps.

Le premier signe de l’arnaque d’un égrégore de justice galvaudée, en dehors des fake news de changement radical qui n’ont JAMAIS réellement lieu, et des incitations à la confrontation violente et l’infiltration clairement visible à tous les niveaux, c’est à l’évidence l’uniformisation de la tenue. Elle fait partie de leur campagne Marketing et du moteur dynamique de tout mouvement coloré et habillé par ces artistes de la mode de la révolte sociale. Intéressons-nous à la couleur de cet uniforme, le jaune !

Tout d’abord, intéressons-nous au symbolisme du jaune :

En premier, du côté « positif » :

Le jaune au Tarot :

« Au tarot, le symbolisme des couleurs : blanc = la lumière ou la sagesse divine ; noir = les ténèbres ; rouge = feu ou amour divin ; jaune = la révélation ; bleu = la vie ; vert = manifestation de la Sagesse et de la bonté divine dans l’acte. Le jaune, c’est la couleur du plan divin, de la sagesse universelle, du pouvoir de la Sophia. La Sophia, c’est connaître la Vérité totale et, par voie de conséquence, vouloir le Bien et aimer la Beauté ; et cela conformément à cette Vérité, donc en pleine connaissance de cause. La Sophia doctrinale traite du Principe divin d’une part et de sa Manifestation universelle d’autre part : donc de Dieu, du monde et de l’âme, en distinguant dans la Manifestation entre le macrocosme et le microcosme ; ce qui implique que Dieu comporte en lui-même – extrinsèquement tout au moins – des degrés et des modes, c’est-à-dire qu’il tend à se limiter en vue de sa Manifestation. Ainsi le Tarot raconte la bataille entre le bleu et le rouge, supervisé par le jaune. »

Le bleu et le rouge, les couleurs entre les Démocrates vs les Républicains aux US, on retrouve aussi ces couleurs dans les antagonismes politiques théâtralisés, symboles de dualité pour faire réagir et rallier les partisans et militants à toute cause même de notre côté de l’Atlantique.

« Le jaune, c’est la clarté, la lucidité, le discernement, la conscience. Il stimulerait l’intellect.

Le jaune évoque le soleil, donc la lumière. C’est la couleur des sages dans certaines religions. C’est aussi la couleur de la fleur de l’acacia, celle qui refleurit sur la tombe (mais l’acacia a t’il le temps de refleurir, la plante résiste-t-elle à l’exhumation ?) ; c’est la couleur des canaris, même si ceux-ci ont tendance aujourd’hui à virer à l’orange.

Mais le jaune reste la couleur la moins aimée en Occident. Goethe a dit du jaune que c’est une couleur gaie, joyeuse et douce, mais qui devient vite désagréable et qui, mélangée, devient sale et laide. Est-ce à dire que les décors jaunes ne doivent pas être portés trop longtemps ? »

« Le jaune était aussi la couleur des rois. Provenant du ciel, le jaune du soleil d’origine divine est très vite devenu la couleur des rois. En France par exemple il est associé à Louis XIV, le roi soleil, qui l’avait choisi pour représenter sa puissance et son origine divine. En chine le jaune était la couleur des empereurs. C’est ainsi que le jaune représente aussi l’ego, la puissance et le pouvoir. »

Ensuite, le côté plus « négatif » du jaune :

« Le jaune, couleur de la tromperie :

Depuis 2000 ans le jaune représente la tromperie et la trahison. Cette vision du jaune est due au fait que judas était vêtu de jaune lors de sa trahison de Jésus Christ.

Le jaune est la couleur des pommes du jardin des Hespérides, qui sont au commencement de la guerre de Troie.

Le jaune représente également l’or qui pervertit l’âme humaine, la rend cupide et la pousse au crime. La rose jaune par exemple est offerte pour demander le pardon après une tromperie faite à l’être aimé. Le jaune est la couleur des briseurs de grève, des ouvriers non gréviste.

Triste conséquence de la trahison de Judas, le jaune est la couleur que les nazis choisiront pour stigmatiser les juifs avec l’étoile à six branches cousue à leurs vêtements. Mais les nazis ne furent pas les premiers à utiliser cette méthode pour humilier le peuple Juif. Lors des croisades, Saint Louis obligea les Juifs à porter un vêtement jaune en signe de trahison car ils étaient considérés comme les alliés des Musulmans.

Autre exemple du jaune en tant que couleur de la trahison, au 15eme et 16eme siècle, les portes des traitres étaient peintes en jaune pour qu’on les reconnaisse.

Autre penchant négatif du jaune, il représente l’orgueil humain, l’oubli de l’être aimé et l’égoïsme. C’est aussi la couleur représentant la folie et la haine. C’est aussi la couleur de la maladie (avec le vert) et de la mort qui approche (lors d’une quarantaine sur les navires, le drapeau la représentant est jaune). »

Que pouvons-nous observer de « notable », intense, de jaune dans notre inconscient collectif social et culturel qui laisse une empreinte subliminale et palpable ?

Le Yellow submarine :

La fameuse chanson des Beatles, Yellow submarine, pour démarrer avec le milieu musical et l’occultisme, et Aleister Crowley leur mentor :

“Le « Yellow Submarine » des Beatles… Au sommet de cette pochette de disque « Yellow Submarine », on peut voir le salut cornu brandi par John Lennon, un damné… J’ai souvent évoqué le caractère occulte du 4-4, 4+4, ou 4×4, ou 44… Les 4+4 hublots ont pour rôle d’afficher une plaisanterie, une « Joke » en Anglais de la part de ces quatre évangélistes de Satan, Satan dont l’un des noms est « Joker »! En effet ces « quatre + quatre » hublots font allusion au nombre de testicules de ces quatre mâles… dont les quatre sexes s’élèvent comme en érection par le truchement des quatre périscopes! En passant la tête par ces trois hublots, de nombreux enfants se sont amusés à faire des grimaces ou prendre la pose devant leurs parents armés de leurs téléphones ou parfois d’un appareil de photo pour prendre un cliché de leur progéniture. Mais ces parents seraient bien surpris d’apprendre qu’un message satanique se tient toujours derrière cette maquette aux apparences aussi innocentes que trompeuses! » http://www.bibleetnombres.online.fr/beatles.htm

La face cachée des Beatles https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-face-cachee-des-beatles-49419

Les Beatles et l’appel aux forces occultes http://paranormal.blogspirit.com/archive/2014/03/05/histoire-et-paranormal-2996772.html

Le prix citron :

« Événement mondain parisien toujours très attendu à partir des années 1950, le prix Citron est décerné chaque année à une célébrité réputée pour son supposé mauvais caractère. Ont notamment été distingués : l’acteur Gérard Philipe qui ne voulait pas être interrogé sur sa vie privée. L’auteur-compositeur-interprète Léo Ferré pour sa chanson L’Homme (1954), ex aequo avec la chanteuse Juliette Gréco pour la chanson Le Diable (Ça va) de Jacques Brel. Le cycliste Laurent Fignon, les actrices Simone Signoret et Catherine Deneuve (plusieurs fois pour cette dernière, à qui l’on reprochait d’éconduire les journalistes lorsqu’ils lui posaient des questions sur sa vie privée). Depuis 1981, il est attribué aux seuls joueurs de tennis professionnels dont « la personnalité forte en zeste et en caractère » se distingue particulièrement sur le circuit. La connotation péjorative de ce prix s’est beaucoup estompée avec ce « prix Citron nouveau ». »

La collection des Livres « Pour les nuls » :

« Pour les nuls (For Dummies en anglais) est à l’origine une collection de manuels informatiques, publiés aux États-Unis par les éditions IDG Books / Hungry Minds., ayant pour ambition de répondre aux questions des utilisateurs peu expérimentés. La collection a ensuite élargi ses thématiques pour proposer des ouvrages de vulgarisation sur tous les sujets.

D’où est venue la collection Pour les nuls ? C’est en 1991, aux USA, qu’un jeune éditeur, John Kilcullen, publie le premier « Nul ». Son pari : écrire un livre grand public sur un sujet compliqué sans endormir le lecteur avec un jargon venu d’une autre planète ! Le succès est immédiat : 50 000 exemplaires vendus en quelques mois. Le nom de ce premier titre ? MS DOS pour les nuls ! Depuis, des centaines de titres sont parus, aux USA, et dans une trentaine de pays à travers le monde, dont la France. »

Les fameux livres jaunes :

On peut se les procurer un peu partout sur internet, ils nous révèlent les dessous du complot mondial sous toutes ses coutures : Les livres jaunes 1 à 7 ont seulement pour objet d’éveiller les consciences vis-à-vis des nombreuses choses qui se passent sur TERRE. Éveiller sa conscience, Le Nouvel Ordre Mondial, Le Subliminal, Les Sectes et les Sociétés secrètes, Littérature, Satanisme et Complot, Conspiration, Editions félix, Les sociétés secrètes, Livre jaune, Livre jaune 1, Livre jaune 2, Livre jaune 4, Livre jaune 5, Livre jaune 6, Livre jaune 7, Mondialisation.

L’étoile jaune :

« L’étoile jaune (allemand : Judenstern « étoile des Juifs ») est un dispositif de discrimination et de marquage imposé par l’Allemagne nazie aux Juifs résidant dans les zones conquises au cours de la Seconde Guerre mondiale, avec peu d’exemptions.

Pièce de tissu en forme d’étoile de David, de couleur jaune comme son ancêtre la rouelle, et portant généralement l’appellation locale (Jude en Allemagne, Juif en France, Jood aux Pays-Bas, « J » pour Jood\Juif en Belgique, « HŽ » en Slovaquie etc.) en caractères imitant la calligraphie hébraïque, elle devait être cousue sur les vêtements de façon inamovible, en évidence, soit sur le côté gauche, soit à l’avant et à l’arrière, selon les directives locales. Le refus d’arborer ce dispositif qui rendait les Juifs identifiables en tant que tels a permis la sauvegarde de quelques-uns mais il entraînait la déportation immédiate. »

Personnellement, ma grand-mère Bulgare de confession Juive dans les Ardennes l’avait reçu pendant la 2nde guerre mondiale, n’a jamais été obligée de la porter et l’a laissé dans un tiroir.

Symbole de la radioactivité = danger :

« C’est un symbole alertant de risques d’expositions à des rayonnements ionisants. Il est constitué d’un disque entouré de trois sixièmes de disque tronqué. Il est communément appelé « trisecteur », « Pâquerette » ou encore « trèfle radioactif ».

Ce symbole moderne est utilisé comme symbole de danger par les lois et organisations internationales. Il peut être entouré d’un cercle ou bien d’un triangle pour renforcer l’idée de danger. Il peut également être complété par des traits disposés à l’extrémité de chacune des branches pour désigner un danger d’irradiation, et par un fond composé de points noirs pour désigner un danger de contamination. «

Le Compteur Linky :

Inutile de vous présenter ce compteur toxique d’Enedis aux multiples nuisances, qui les installe de force en payant des barbouzes poseurs terrain qui vont même jusqu’à ruser quand vous n’êtes pas là ou vous menacent et intimident, voire en viennent aux coups pour les installer quand ils ont accès à votre compteur en dehors de votre propriété ou dans les parties communes. Si vous n’êtes pas encore au courant, couplé à la 5G bientôt, cet outil de flicage permettra à Big Brother non seulement déjà de nuire à votre santé, d’incendier votre habitation et de l’irradier, mais de régir totalement votre vie en matière d’énergie, qui débouchera sur un contrôle mental total sous hypnose électrique !

http://refus.linky.gazpar.free.fr/refus-linky-particuliers.htm

http://refus.linky.gazpar.free.fr/refus-individuels-ou-communes.htm

http://refus.linky.gazpar.free.fr/refus-mensonges-enedis.htm

http://refus.linky.gazpar.free.fr/communes-comment-refuser-compteurs.htm

Le Smiley :

« Un smiley (de l’anglais smile, « sourire »), une frimousse, utilise en français, un dessin extrêmement stylisé de visage souriant coloré en jaune, exprimant l’amitié. Le terme est couramment employé pour désigner d’autres visages (pas nécessairement jaunes, ni souriants) mais reste très utilisé dans les téléphones ou autres cours de méthodes et pratiques scientifiques. Sur Internet, ces images sont habituellement employées pour exprimer des émotions et peuvent donc être qualifiées d’émoticônes graphiques dans ces situations. Ils sont souvent représentés avec les symboles du clavier. «

Le Gilet jaune :

« Avant d’être le vêtement porté par les manifestants à travers toute la France, il a surtout été popularisé par son obligation à bord des voitures depuis 2008. Retour sur le parcours d’un équipement de sécurité routière transformé en symbole d’opposition et de protestation. L’obligation de disposer d’un gilet jaune à bord est adoptée il y a près de 10 ans avant le déclenchement du mouvement du même nom. Depuis le 1er octobre 2008, l’absence de cet équipement à bord est passible d’une contravention de quatrième classe (amende forfaitaire de 135 euros, minorée à 90 euros). Pour sensibiliser le public au respect cette nouvelle mesure, une campagne de communication avait à l’époque marqué les esprits. Elle mettait en scène le couturier Karl Lagerfeld, accompagné du slogan: « C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie ». Pour la petite histoire, le célèbre couturier allemand n’aurait en réalité jamais porté le fameux gilet, il aurait simplement autorisé l’utilisation de son image, modifiée par un logiciel de retouche.

Pour le mouvement version 2018, c’est un utilisateur de Facebook, Ghislain Coutard, qui a lancé l’idée dans une vidéo publiée sur le réseau social le 24 octobre dernier et repérée par Slate, en prévision des premières manifestations du 17 novembre : « On a tous un gilet jaune dans la bagnole. Foutez-le en évidence sur le tableau de bord, toute la semaine, enfin jusqu’au 17. Un petit code couleur pour montrer que vous êtes d’accord avec nous, avec le mouvement, et qui est chaud, qui est pas chaud », expliquait-il.

PAR LE PLUS GRAND DES HASARDS (de l’ingénierie sociale Tavistockienne adaptée au monde moderne !), plus de 5 millions de vues plus tard, le gilet jaune passe du pare-brise aux épaules des manifestants. Il devient ainsi rapidement le vêtement officiel des sympathisants du mouvement, à qui il donnera finalement son nom.

Le tablier jaune des Franc-maçons :

« Le Tablier du 17ème Degré du Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA). Il y a, au 17e, à l’origine, des références à l’Apocalypse, d’ apokaluptikos, qui révèle.

Et que le 7 est bien présent, à l’origine, au 17e : les 7 lettres, le livre des 7 sceaux, les 7 étoiles qui symbolisent les 7 qualités du maçon, les 7 lettres des 7 chandeliers représentant les 7 vices, et la batterie par 7 coups.

Le septénaire est bien connu numérologiquement, et maçonniquement. Retenons simplement le livre des 7 sceaux qui figure sur le tablier du grade, en principe.

Sur les 7 cachets, on y trouve :

  • un arc, une flèche, une couronne d’or signifiant que la décision prise est exécutée avec la même promptitude et exactitude que la flèche tirée,

  • une épée à deux tranchants qui signifie que les maçons seront toujours armés pour la défense du droit, déjà évoqué au 15e,

  • une balance pour la justice,

  • un crâne qui figure un frère qui donna des motifs pour l’exclure,

  • une étoffe tâchée de sang qui veut dire que nous n’hésiterons pas à verser notre sang pour la défense de la maçonnerie,

  • le pouvoir d’obscurcir le soleil et de tacher de sang la lune signifiant pour les chevaliers le pouvoir d’interdire les loges irrégulières,

  • et enfin 7 trompettes et parfums, signifiant que la maçonnerie s’étend sur toute la terre, les seconds représentant la bonne odeur des vertus qu’on trouve dans l’Apocalypse.

Je vous rappelle les mots prononcés lors de la communication du 17e : percevoir une nouvelle aurore – le fondement de l’ancienne loi – l’avènement d’un nouveau temple – une nouvelle loi. » http://hautsgrades.over-blog.com/article-reaa-le-17eme-grade-110003553.html

Le Carton jaune :

Un carton jaune (ou carte jaune en Belgique) est utilisé dans de nombreux sports, et signifie qu’un sportif est sous le coup d’un avertissement, dont les modalités varient selon la discipline. Les cartons rouge et jaune datent seulement de 1970. On doit le carton, comme le football, à un Anglais : Ken Aston. Cet arbitre assiste au match Angleterre-Argentine durant la Coupe du monde 1966. … Son idée séduit la FIFA, qui l’adopte lors de la Coupe du monde 1970. Un avertissement pour certains sports, une exclusion temporaire du jeu pour d’autres comme au rugby.

Le jaune cocu :

Ainsi dit-on que le jaune est « la couleur des cocus » et « la livrée des jaloux (…) et la couleur des traîtres en France, où l’on barbouille de jaune le portail de leurs maisons, selon que celle de Charles de Bourbon le fut, pour marquer sa félonie sous François premier ».

En résumé : la signification du jaune a une double polarité, comme beaucoup de choses dans cette matrice. La couleur jaune est la couleur du soleil, elle symbolise l’énergie, la chaleur et la lumière. Associée à l’or, elle correspond aussi à la puissance, à la richesse et au pouvoir. Symbole de joie, elle évoque l’amitié. Toutefois, on lui confère également un caractère négatif. Il est fortement déconseillé d’offrir des fleurs jaunes à une femme… Le jaune cocu vient de l’époque médiévale : on associait cette couleur aux menteurs, aux trompeurs et aux infidèles.

Dans la théorie des humeurs galénique, la bile jaune est celle de la colère. Elle a son origine dans le foie, dont les maladies donnent un teint jaunâtre.

Quand le jaune est mat, terne, verdâtre, il s’associe à l’infâmie.

Ainsi dit-on que le jaune est « la couleur des cocus » et « la livrée des jaloux (…) et la couleur des traîtres en France, où l’on barbouille de jaune le portail de leurs maisons, selon que celle de Charles de Bourbon le fut, pour marquer sa félonie sous François premier ».

Dans les romans médiévaux, un chevalier félon comme Ganelon s’habille de jaune.

Le quatrième concile du Latran imposa aux Juifs en territoire catholique le port d’un signe distinctif ; en France ce fut la rouelle jaune. Mais la correspondance entre Juif et jaune est loin d’être parfaite, puisque la couleur du signe distinctif des Juifs varia, et que le Pape porte les couleurs blanc et jaune.

Exemples d’usage infamant du jaune :

En France on remettait aux bagnards libérés un passeport jaune qui les condamnait à l’opprobre pour la vie.

Dans l’Empire Russe, les prostituées devaient porter un document appelé passeport jaune ou billet jaune.

On désigne jusqu’à nos jours comme jaune un ouvrier non-gréviste, un briseur de grève, qui est, du point de vue gréviste, un « traître ». Après la création des premiers syndicats jaunes en 1899, une Fédération nationale des Jaunes de France revendique le terme de 1902 à 1912, pour montrer son opposition au rouge arboré par les syndicats socialistes. Par la suite syndicalisme de collaboration a évité l’association à la couleur jaune, que lui assignent ses adversaires.

En obligeant les Juifs à porter une étoile de David jaune, les nazis activaient un code de couleur séculaire, relié aussi bien à l’or qu’à l’infamie.

Le langage entretient les associations négatives : le rire jaune s’oppose au rire franc et sincère, il est contraint, c’est un rire nerveux déclenché par la peur, la honte ou la gêne.

Le jaune reste la couleur la moins appréciée en France.

En héraldique on échappe à l’association négative en disant or (voir or) pour jaune ; la différence entre le vrai or et un vil métal de couleur jaune est peut-être l’origine de la dévalorisation du jaune dans la société européenne du Moyen Âge, et l’association entre la couleur jaune et la trahison peut trouver son origine dans la dénonciation des faux-monnayeurs, conduits au bûcher couverts d’une robe jaune. La couleur or se trouve investie des aspects positifs liés à la richesse, tandis que le jaune ne conserve que les aspects négatifs. »

La coloration des variantes du jaune de nos urines détermine notre niveau de santé.

Après ce tour d’horizon des multiples nuances non pas de Gray mais de jaune, en omettant le fameux maillot jaune du tour de France et la maladie de la jaunisse (ne pas confondre avec le Jeunisme de Brigitte Micron), sans évoquer le moindre péril jaune sauf dans mon titre ni la ceinture jaune des divers arts martiaux, ni le drapeau jaune du Vatican, concluons comme suit:

Quoique l’on en dise pour ce repère chromatique, de l’or pour embellir ou du jaune pour amoindrir, il est partout ces temps-ci. Il devient un symbole, un repère à la fois d’espoir et de désespoir, de stigmatisation ou de trahison, espérons qu’on ne finisse pas tous cocufiés par ce jaune, car l’ingénierie sociale et les opérations psychologiques d’envergure comme celle que nous vivons depuis quelques temps au sein de notre tremplin Gaulois hexagonal du mondialisme, se sont toutes terminées dans le passé, par une énième escroquerie intellectuelle et karmique !

Le rouleau compresseur jaunâtre est « en marche », espérons qu’il ne fasse pas le bonheur du parti au pouvoir du même nom et de ses marionnettistes, adorateurs du Soleil noir!🤥🤪👁🌤

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités